Armand BEMER / Les amants terribles, de Metz à Lady Chatterley

Lady Chatterley est née le 11 août 1879 à Metz, où résident alors ses parents. Elle s’appelle Frieda von Richthofen, vit en Moselle annexée et inspire l’héroïne de L’Amant de lady Chatterley à l’écrivain anglais D.H. Lawrence. Celui-ci l’accompagne incognito en mai 1912 à Metz, où il est arrêté pour espionnage : un épisode rocambolesque qui précède un déchirement familial. En effet, la Messine rebelle, mariée et mère de trois jeunes enfants, veut échapper à sa vie de carcans sociaux.

S’en suivra une longue escapade amoureuse vers la Bavière et l’Italie. Revenus en Grande Bretagne où ils se sont mariés, les amants sont confinés pendant la Grande Guerre car les autorités se méfient de l’Allemande Frieda et de son remuant mari. Après l’armistice, leur vie sera faite d’errances, car l’écrivain rêve de fonder une société utopique. Chemin de joies mais aussi chemin de croix pour ce couple volcanique. De cette fusion naîtront des œuvres variées, jusqu’au scandale mondial provoqué par L’Amant de lady Chatterley.

Un livre de passions, de combats et d’émotions, dans un jeune XXe siècle déboussolé par les nouveautés : psychanalyse, émancipation féminine, révolutions sociales, libération des mœurs, explosion des arts et des lettres. Et un couple qui ne laissera personne indifférent, embarqué dans une romance hors du commun !

Armand Bemer                                                                                                                           Les Amants Terribles – de Metz à lady Chatterley.                                                                                                                                                                                                                         Editions des Paraiges, 240 p., 18 €.                                                                                                   En librairie, chez l’éditeur ou chez l’auteur : armandbemer@orange.fr

Ce contenu a été publié dans Publications des auteurs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *