Services

Pour tout écrivain, débutant ou chevronné souhaitant parvenir à la publication de ses ouvrages, sans trop se perdre dans les arcanes complexes et parfois dangereux de l’édition, l’APAC assure un service de conseil, d’orientation, de documentation et de diffusion dans les salons littéraires ainsi que dans la revue Plumes au vent.

Comité de lecture, mode d’emploi

L’association propose un service de lecture de manuscrits qui permet, grâce au caractère anonyme de la démarche, d’éviter toute tentation de complaisance, et d’assurer ainsi la critique d’un ouvrage de la façon la plus objective possible. Une équipe de 3 lecteurs, coordonnée par un chargé de synthèse, travaille à l’examen approfondi du manuscrit soumis : corrections et commentaires aussi bien sur la forme (orthographe, syntaxe, mise en page, style…) que sur le fond (organisation de l’ouvrage, thèmes développés, originalité…).

Avant  de formuler le projet d’aller vers la publication, bien de nos adhérents sont en quête de correction, voire avis objectif et neutre, sur leur ouvrage.  C’est en soi une initiative constructive à tout égard tant le regard des proches, souvent  admiratifs de leurs compétences en écriture, est très subjectif, sans aucun recul ni attention particulière aux défauts éventuels, nécessitant une réécriture en vue de perfectionner et faire aboutir leur travail.

Soumettre son tapuscrit au comité de lecture est simple.

Il faut en premier lieu être adhérent à jour de sa cotisation (voir bulletin d’adhésion) et faire une demande de dossier auteur auprès de la personne responsable du comité de lecture.

Bulletin d’Adhésion 2019

Télécharger (PDF, 94KB)

Ce dossier recense les différentes étapes à suivre :

  • remplir la fiche auteur qui permettra aux lecteurs et au synthétiseur de mieux cibler les attentes du comité de lecture.
  • préparer 4 exemplaires reliés du tapuscrit puisque chacun d’entre eux sera adressé aux quatre membres du comité de lecture constitué, en fonction du genre de l’ouvrage.
  • adresser enfin au responsable du comité de lecture, les 4 tapuscrits, la fiche auteur et le chèque de participation aux frais postaux dans une grande enveloppe sans oublier d’y apposer vos coordonnées au dos.

Notez que 3 lecteurs et 1 synthétiseur travailleront sur l’ouvrage, soit 4 personnalités et regards anonymes représentant un panel élargi et constructif d’un futur lectorat.

  • Ce service est gratuit hors participation demandée aux divers frais postaux occasionnés par les envois du tapuscrit à savoir :
    • envoi aux 4 membres du comité de lecture,
    • retour des 3 lecteurs auprès du synthétiseur,
    • envoi par le synthétiseur des 4 tapuscrits annotés et corrigés à l’auteur, auxquels est jointe la synthèse générale relevant les points essentiels à revoir selon les comités.

La participation correspond, dans un tableau de référence joint au dossier, au poids du tapuscrit selon les tarifs en vigueur à la poste.

Les délais de retour à l’auteur seront adaptés en fonction des périodes de charge du comité de lecture.

Certains auteurs refusent de se confronter au regard d’un comité de lecture, soit par appréhension, soit par certitude que leur travail est abouti et déjà corrigé par des proches.

Certes, cette soumission demande une part d’humilité, mais  gardons à l’esprit qu’aucune maison d’édition sérieuse n’accepte tel quel un tapuscrit ; c’est plus fréquemment qu’est demandé à l’auteur retenu une réécriture, voire retrait de certains passages.

Écrire, c’est souvent  cent fois sur le métier remettre son ouvrage. Écrire, c’est cent fois douter, corriger, effacer, recommencer… et pour avancer dans ce lourd travail, quelle aide meilleure que celle de personnes, lecteurs lambda de l’ouvrage, donnant ainsi à l’auteur une idée de ce que serait la réception de son livre dans l’état par un lectorat anonyme.

L’APAC ne cessera jamais de conseiller aux auteurs de se confronter au comité de lecture. Assurément, cette étape incontournable peut être douloureusement ressentie par des personnes persuadées de ne recevoir aucune critique. Ces corrections, remarques et observations, permettent à l’auteur, s’il le désire, de réaliser une œuvre plus aboutie. Elles l’aident à se perfectionner et à mesurer l’impact que son œuvre est susceptible d’avoir sur de futurs lecteurs.

Nous leur conseillons alors de « laisser reposer » quelque temps ce retour dans un tiroir, et d’y revenir plus apaisés et avec du recul. Après-coup, les auteurs s’étant prêtés à cette évaluation nous confirment  que les remarques et analyses de leur texte étaient fondées. Que les pistes de réécriture proposées leur ont permis de sortir un tapuscrit plus abouti.  Quelquefois, certains auteurs soumettent à nouveau leur travail corrigé au comité pour deuxième avis…

Que les hésitants se lancent donc, que celles et ceux considérant qu’ils n’en ont pas besoin osent la confrontation… d’aucuns, assurément, seront surpris du contenu des remarques et pourront faire le travail constructif de réécriture partielle de leur projet, en vue d’un ouvrage véritablement abouti.

Pour tous renseignements :

chantal.marie.ko@gmail.com