Poème / Jean-Louis BEREIL

FINI ?

Rien n’est jamais fini, Valéry le disait *

Au sujet des sonnets écrits par le poète

Qu’il ne rangeait jamais au fond d’une oubliette

Et qu’il embellissait quand il les relisait.

 

Qu’en est-il de l’amour ? Jadis on séduisait

En jouant le dandy ou le savant prophète.

De nos jours il faut être un généreux esthète

Pour charmer la Vénus qu’hier on courtisait.

 

 Rien n’est jamais fini tout au long de la vie

Pour qui veut le meilleur, pour qui a de l’envie

Et pour celui qui rêve à la perfection.

 

 Mais on ne peut rester vingt ans sur son ouvrage.

On agira bien mieux sans humiliation,

Quand l’Homme cessera de se battre avec rage.

Jean-Louis BEREIL

Ce contenu a été publié dans Publications des auteurs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *