Dernière rencontre organisée par l’antenne APAC de Villers-lès-Nancy au château de madame de Graffigny le 7 juin

PARTAGE                                                                                 Photographie – Poésie – Musique 

La séance a lieu dans le salon de Madame de GRAFFIGNY en présence de trois artistes : Messieurs Pierre MARCEL, photographe, Bernard APPEL, poète et Didier ROUSSET, musicien. Elle est introduite par la lecture de citations sur le nu. Douze photographies extraites d’un ouvrage de Pierre Marcel et choisies par Nicole BARDIN-LAPORTE sont exposées. Les clichés, en noir et blanc, sont des nus de jeunes femmes, sans visage, mis en scène dans des attitudes choisies par le photographe et les modèles.

La poésie des images a interpellé des poètes ; d’abord Mme Geneviève KORMANN qui, selon Bernard APPEL, a jeté « un regard lumineux » sur les photos et créé des poèmes inspirés par les personnages. Ces textes sont rassemblés dans le recueil « Un absolu Abandon ».

Bernard APPEL, séduit par le regard poétique de Geneviève KORMANN eut envie de projeter en écho un autre regard poétique sur les mêmes personnages, en une sorte de contrepoint. Un regard masculin à l’opposé de celui de Geneviève KORMANN. Son recueil a pour titre « Dedans le Ventre doux d’un Souvenir de Femme ». Il comporte deux parties : « Femmes sans Visage » et « Femmes de Lumière ».

Madame DELUCE représentant la municipalité en tant qu’adjointe à la culture, prit la parole et assura que Madame de GRAFFIGNY, femme des Lumières, aurait apprécié une telle exposition en ces lieux.

Chacun des douze nus fit l’objet d’une double lecture : Nicole BARDIN-LAPORTE lut les textes de Geneviève KORMANN et Bernard APPEL ses propres poèmes. Les lectures étaient ponctuées par des intermèdes musicaux composés et joués par Didier ROUSSET, particulièrement bienvenus, propices à l’apaisement et à la méditation.

Le public très attentif et intéressé, sollicité pour un temps d’échanges, développa un questionnement particulièrement fécond, témoin de son intérêt.  L’échange porta sur certains aspects techniques mais aussi sur les choix esthétiques du photographe et les ressentis des personnes. Nul n’était indifférent.

Après la conclusion et les remerciements de l’animatrice, et le rendez-vous pris pour le 12 septembre, les participants sous le charme, se dispersèrent.

Merci à tous les participants, aux trois artistes présents, à Nicole BARDIN- LAPORTE qui mit en valeur les deux regards poétiques posés sur des clichés pleins de richesse.               G. TANZI

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *